AshQI-nazes

Les ashkénases auraient un QI moyen de 15% supérieur à celui des autres européens.

Dans le genre d'informations politiquement incorrectes, ce texte fait très fort.

Ce serait bien triste si c'était vrai - mais j'ai tendance à croire que c'est vrai. Ce qui me désole, c'est que malheureusement pour moi je ne suis ni ashkénase, ni même juif.

Zek, Marylin Manson et Cie

La blogosphère est archi exhibitionniste. Zek le rappelle à l'envie dans un excellent post, comme toujours. Il ne cite aucun blog, je le ferai donc à sa place, à tout le moins le blog de Despentes, dont on ignore s'il s'agit de Virgine, même si j'ai ma petite idée sur la question : http://www.20six.fr/Despentes. Passionnante est son existence. Voici par exemple sa journée d'hier :

je viens de voir que le pepsi citron que je prenais pour du light super bon et que je bois comme de l'eau depuis quinze jours est en fait un pepsi normal. voilà pourquoi ce light était super bon. ça va, tout rentre dans l'ordre. problématiques de la journée : où manger à midi, quel film aller voir cet après-midi, qu'est-ce qui se passe à la télé ce soir. Jouable.

Ouaah c'est cool la vie de Virginie.

quand j'srai grand, j'veux faire écrivaine moi aussi.

Zek n'a pas tort lorsqu'il écrit

Ce qui soulève la question : pourquoi les gens éprouvent-ils le besoin de s'exhiber, de plus en plus, et d"exhiber des choses de plus en plus triviales ? Certes tout écrivain est un exhibitionniste, mais il y a loin de Proust qui extrait la substantifique moëlle de son expérience, en tire toutes les leçons qu'un être supérieurement intelligent peut en tirer, aux copiés-collés d'un quotididien trivial que l'on nous assène, des obscurs blogueurs aux Goncourt et Médicis. Et quand l?imaginaire prend le relais, il est inévitablement trash ; en soixante pages de description insipide d'un stage au Japon, qui aurait valu 10/20 à n'importe quel élève de première, Amélie Nothomb, qui est sans doute la crème de la crème comparée à Despentes ou Beigbeder, ne nous glisse qu'une scène sans intérêt où elle renverse des ordures sur son corps nu. So what ? En quoi ma conception de l'homme et de sa place dans le monde a-t-elle avancé d'un iota après la lecture de ce fantasme inepte ? Pour quelle raison autre que de tuer le temps devrais-je subir cette prose ?

Les blogs sont propices à l'étalage des culottes sales de tout un chacun, et on n'a encore rien vu. Quand soixante millions de français seront connectés à Internet, on pourra suivre la vie privée de Madame Michu en temps réel. On sera tour à tour Winston et Big Brother. L'exhibitionnisme ne date pas d'hier. Il y avait les radio-crochets, la « Reine d'un jour », la presse féminine, Ménie Grégoire ; il y a maintenant la télé-réalité, « c'est mon choix », la pseudo-littérature en toc contemporaine, et l'usage que fait le blogueur moyen d'internet n'est qu'un prolongement de cet état d'esprit.

La conclusion de Zek, qui est si limpide qu'elle se passe de commentaire :

L'exhibitionnisme est une facette du mépris mutuel qui régit les rapports humains. L'exhibitionniste méprise son public en posant que tout lui vaut, qu'il ne mérite aucun respect. Puisque l'artiste, l'écrivain, le journaliste, le cultureux se comportent ainsi, le blogueur leur emboîte le pas. Puisque l'on paye pour voir des chiottes dans les musées « d'Art Contemporain », le blogueur nous dit qu'il a chié à 10h45. L'exhibitionniste se méprise aussi lui-même en reconnaissant qu'il n'a rien de mieux à offrir que ses misérables prout-prouts. Il pourrait mieux faire, mais il faudrait alors fournir un effort, et l'effort c'est mal, c'est bourgeois, Jack Lang est contre. Et puis ce serait témoigner du respect au lecteur, ça jamais !

L'exhibitionnisme et le collectivisme furent conçus par le même cerveau fêlé. Si le second vient du Contrat Social, le premier procède des Confessions. Est-ce à dire qu'exhibitionnisme et collectivisme vont de pair ? Je n'en suis pas sûr. Il y a quelque chose de protestant dans ce « je n'ai rien à cacher », et si en Sicile les volets sont fermés, en Suède il n'y en a pas, ni de rideaux. Mais il est probable que le socialisme favorise l'exhibitionnisme, puisqu'il prône l'abaissement de l'individu devant la masse, l'égalité parfaite, et l'abolition des normes sociales (ce dernier objectif étant en contradiction avec l'égalité parfaite, mais la contradiction est le propre des systèmes voués à l'échec).

Ouch... du grand Zek, comme toujours.

A lire sur le blog de Jugurta : une mise au point concernant la participation de Marylin Manson au film Bowling for Columbine. J'avais mal vu ce film, vraisemblablement, considérant que MM s'opposait au droit aux armes US.

Jugurta rétablit donc la vérité :

Un nouveau post qui parle d'une star du divertissement. Cela risque de faire venir du monde sur ce jeune blog. Pourquoi? Simplement pour répondre à l'excellent Fabrice ( je lui retourne ainsi le compliment).Tu viens cher Fabrice de m'obliger à revoir ce navet qu'est BFG. Heureusement que le double M n'apparaît que durant environs cinq minutes, cela m'a permis de vite revenir sur le réseau. Je peux t'affirmer que l'Antichrist Superstar" n'a en rien condamner le port d'arme. Sa présence dans le film de Moore, se résume à essayer de comprendre qui est responsable de la tuerie des deux lycéens de Columbine. Rappelons qu'il fut accusé par les bien-pensants d'avoir influencé les deux tueurs.Tout comme le Heavy Métal, les messes sataniques et les serviettes hygiéniques. La conclusion du sieur Manson à la question de Moore sur ce qu'il aurait dit aux ados s'il les avait rencontrés: "Je n'aurais rien dit à ces gamins. Je les aurais écoutés, ce que personne n'a fait".

Ce petit post sur la présence de Manson dans ce documentaire nous renvoie ainsi à la notion la plus importante chez les libéraux après la liberté, la responsabilité. Les seuls responsables de cette tuerie sont les deux gamins qui ont prémédité leur massacre.

Une arme ne tue pas sans le cerveau qui lui donne vie. Ainsi apparaît la faucheuse à travers le viseur. To be continued...

Enfin, sur le blog du non moins excellent xxc, un article sur la restriction, toujours plus grande, de nos existences :

L’habitude semble maintenant bien ancrée : dès qu’un fait divers tragique survient (ici l’incendie d’un centre équestre en Savoie le 5 août dernier), on conjure le mauvais sort par une loi gris-gris.

Ce faisant, nos aimables fanatiques du passage au crible législatif de nos existences ont dégoté un fabuleux filon : une excellente manière d’être aimés (et par suite d’être réélus) à peu de frais.

La manœuvre s’articule en deux temps. Premier temps : générosité et amour de la vie (il s’agit d’expliquer que l’on est vraiment très très gentil, que l’on dit "non !" au malheur et que l’on n’est pas rat lorsqu’il s’agit de la Vie). Deuxième temps : dénonciation des méchants cupides (afin de détourner l’attention de ceux qui douteraient du bien fondé de la nouvelle loi). À la fin, le citoyen n’a plus qu’à se faire une opinion en toute indépendance sur la proposition de loi : veut-il être un gentil ou veut-il être un méchant ?

La suite ici.

Et pendant que j'y suis,

Il est un tour de passe-passe si grossier que je m’étonne toujours qu’il marche encore : celui de la prétendue gratuité des services publics. Y croire, c’est aussi bête que de croire que dans un lot de six yaourts, l’un est gratuit. Bien sûr qu’il n’est pas gratuit le yaourt. Ou sinon je prends ce yaourt-là et je laisse les autres. Mieux, je prends six yaourts gratuits appartenant à six lots différents et je mange à l’œil.

La suite ici

Edit : enfin, les Pères fondateurs, des libéraux conservateurs pour ceux qui ne les connaissent pas, viennent de créer un site portail, complément de leur forum. A visiter.

D'autre part, Embruns.net, l'un des plus gros blogs francophones, parle de liberpedia - une fois n'est pas coutume.

Human²

Une étape qu'on dit déjà irréversible vient d'être franchie, en Angleterre.

Le clonage d'embryons humains devient autorisé.

Attention, même si la technique est la même, il ne s'agit pas de reproduire un Fabrice bis, comme on a reproduit une Dolly bis il y a huit ans. Il s'agit plus prosaïquement d'autoriser la recherche médicale à cloner des embryons à des fins thérapeutiques, ce qui est est très différent.

Si je parlais comme W ou Zek, je dirai, "selon la Pravda" :

Jusqu'à présent, lorsqu'ils étaient autorisés, les travaux de recherche dans ce domaine n'étaient menés que sur des embryons initialement conçus dans le cadre d'une assistance médicale à la procréation, conservés par congélation et ne faisant plus l'objet d'un projet parental.

A présent en revanche, hors de tout projet parental, il sera possible de cloner un embryon pour améliorer le traitement du diabète. Il sera d'ailleurs possible, au-delà de la demande formulée ici par des scientifiques de Newcastle, de travailler à l'avenir non seulement sur des cellules d'insuline, mais aussi sur des cellules nerveuses, sanguines, musculaires, etc.

C'est un grand progrès pour la science, n'en déplaise aux Cassandre et aux papistes.

Pendant ce temps, dans notre chère patrie, on arrache des plants d'OGM. Bientôt, on brûlera les livres, avec l'appui de pompiers pyromanes. Un Pascal anglais dirait : Lumière en-deça du channel, obscurantisme au-delà.

657 lectures