Liberté, encore et toujours

Tout le monde sait à présent ce qu'il est arrivé au blog de Garfieldd, que je ne connaissais pas pour ma part. Il est archivé ici.

Loin du fond de l'affaire, car j'ignore la nature des éléments pornographiques ou des préférences sexuelles de ce blog et de son auteur, bien que je sois très très sceptique, il me semble que celle-ci est le reflet d'un décalage immense entre l'administration et l'évolution sociale. Comme l'écrit très bien Cyril :

Le décalage paraît immense entre une administration "choquée" et un blog publié sous un pseudonyme par un fonctionnaire qui n'y a jamais précisé dans quel établissement il travaillait. Ne voit-on pas que pour un Garfieldd qu'on pense avoir démasqué, il existe, en France ou ailleurs, des centaines de fonctionnaires qui s'expriment sur des blogs ? Ne comprend-on pas que ce mouvement est non seulement inéluctable, mais qu'il est résolument engagé ? Ne peut-on admettre que, tant qu'il demeure dans la légalité, l'individu prime sur la fonction qu'il exerce ? Que le blog n'est qu'un simple outil pour s'exprimer à titre individuel, sans représenter une quelconque institution, a fortiori s'il le fait de façon anonyme ?

Car, qu'on ne se trompe pas de combat, le caractère choquant de la révocation ne provient pas des préférences sexuelles de l'auteur du blog. C'est de liberté d'expression dont il s'agit. De respect de l'individu, de censure, de droit à l'anonymat, aussi. De liberté tout court, en somme.

En tant que fonctionnaire, je mesure les risques que je prends également. Je dois en tenir compte, pour l'avenir de ce blog. Cela étant, si personne ne fait front, jamais les choses ne changeront. Il faut pourtant que chacun prenne conscience de ce qui est en train de se passer sur le net en ce moment.

Evidemment, je me joins à la lettre de l'ami Eolas, disponible sous licence Creative commons et donc reproductible à l'infini.

EDIT : lire ici, le recours gracieux accepté par le ministre.

vous voulez talker ?

Juste un mot pour vous dire que j'utilise fréquemment Google talk, pour qui veut me rejoindre et dialoguer, même brièvement, mon adresse est celle de mon mail : copeau at gmail.com

D'autant plus que GoogleTalk devient inter-opérable, y compris pour les logiciels de messagerie instantanée les plus courants.

RSS et ATOM

Merci de bien vouloir, au moins dans l'immédiat, utiliser plutôt le fichier http://www.copeau.org/atom.php plutôt que le fichier RSS, car celui-ci est un peu buggé.

Et encore pardon du dérangement !

Internet 2.0

Alain Lefebvre vient de sortir un livre intitulé Les réseaux sociaux, Pivot de l'Internet 2. Qu'est-ce que l'internet 2.0 ?

(Ce terme) désigne commodément le renouvellement des espoirs, usages et services Internet après la bulle financière de l’an 2000 (avant, c’est l’Internet 1.0). Dans l’Internet 2.0, les consommateurs deviennent aussi, peu à peu, des producteurs. Ainsi serait réalisé le rêve des pionniers du Net. Dans les paradigmes de l’Internet 2.0, on trouve notamment le partage et la collaboration.

Pierre Bilger s'en fait l'écho, en citant longuement un passage de l'ouvrage. Je mentionnerai pour ma part les travaux, déjà anciens, de Pierre Levy, et tout particulièrement sa World philosophie (2000).

Dans l'un comme l'autre de ces deux ouvrages, les auteurs démontrent à l'envie quels sont les changements décisifs que sont en train d’introduire dans le monde de l’Internet les nouveaux « logiciels sociaux », basés sur des processus collaboratifs, décentralisés, géométriques et souples. Voici quel est l'avenir du net, voici quel est à vrai dire le présent du net pour les plus en pointe d'entre-nous, voici pourquoi les wikis ont plus d'avenir que les CMS, etc.

Une lecture pénétrante, donc, au même titre que les précédents ouvrages de Lefebvre. Il a son blog, à voir ici.

Opera

Evidemment j'ai conscience de la médiocrité de mon propos, mais je tenais tout de même à dire que je teste actuellement plusieurs choses : tout d'abord, un aggrégateur de flux RSS en ligne, et, si Google Reader est très prometteur pour qui dispose d'une adresse Gmail, il est encore un peu buggé, tandis que Netvibes, sorte de créateur de homepage dynamique, est remarquablement efficace à défaut d'être parfait ; ensuite, le navigateur Opera 8, qui, au final, est une bonne alternative à Firefox pour qui veut se diversifier un peu. En tout cas, comme il est supérieur - lui aussi - à ce biniou qu'est devenu à présent Internet Explorer !

Ce blog est parfaitement lu par Opera, et c'est là que réside pour moi la meilleure nouvelle.

Sinon, Hashtable parle de l'amende de 80 millions d'euros dont France Telecom a écopé. Fichtre, il m'a devancé le va-nu-pied !

Creative Commons

Creative Commons License
L'ensemble du blog est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Premier podcast zonélien

Voilà la bonne nouvelle du jour : le premier podcast de mes grands amis de ZoneL. Bon, je crois qu'il manque encore un flux XML, mais le plug-in de Dotclear devrait les aider d'ici peu.

A écouter obligatoirement, à raison de trois comprimés par jour, pendant neuf jours. Si les symptômes persistent, consultez votre Copeau le plus proche.

Effets indésirables et contre-indications possibles pour tous les dirigistes. Vous voilà prévenus.

Belles libertariennes

Vous connaissez à présent relativement bien mon mauvais goût notoire, teinté de fétichisme plus ou moins refoulé, faisant de moi, sans fausse modestie, l'un des pires obsédés du monde libertarien francophone. Je ne le cède que devant Pankkake, qui, cependant, survole nos terres cendrées avec la douceur et la délicatesse d'un faux-bourdon en rut.

Quoi qu'il en soit, merci à Fabrice et à Turuk, qui, connaissant mes penchants libidineux, m'ont fait découvrir l'existence des Liberty Belles (j'adore ce jeu de mot). Quatre filles, aux idées bien arrêtées, qui, au surplus, ne manquent pas d'humour, ni de répartie, que demander de plus ?

Une photo peut-être ? Alors voici, en quasi avant-première, celle d'Anastasia.

Hum... je crois que j'adhère.

A lire d'ores et déjà, plusieurs billets désormais indispensables tels que The Paradox of Government: Why More is Less, ou encore Guilty Until Proven Innocent. Pour ne citer qu'eux.

Longue vie à ce blog ! Libertarian girls rule !

Et si vous voulez connaître a real french lover, et bien, vous n'avez qu'à me contacter. (ceci s'applique aussi aux lectrices du présent blog)

Lyon s'enfile, et vous ?

Un mot très bref pour remercier l'association Wireless Lyon, grâce à laquelle je me connecte depuis quelques temps sans fil, et gratuitement, en haut débit. C'est un excellent travail que cette association réalise, pour rendre disponible partout le wi-fi libre.

RedLiberal

Depuis longtemps, nous travaillons sur lib.org à développer un site web de syndication des blogs et sites libéraux français. Ase, Pankkake et d'autres s'y sont penchés. Pour l'instant, rien ne me satisfait vraiment. Le réseau de Pankkake a plusieurs défauts : il ne gère pas le flux RSS, il ne syndique pas tous les sites, il est moche (pardon), il n'intègre pas - ce qui me semble fondamental - un petit logo ou visuel de chaque site. Le blog du Québécois libre l'a compris : si on veut développer un site commun à tous les liberaux, encore faut-il ne pas omettre leur individualisme, et donc il faut bien mettre en avant leur individualité.

Nous ne sommes pas au bout de notre peine, j'en ai peur.

Au Crocell Café, faut saluer le patron, saperlipopette !

J'ai la joie et l'honneur de vous faire part de la naissance du Crocell Café, tenu par un patron un peu acariâtre, mais au style plus famboyant encore que Zek.

Cet établissement deviendra probablement un lieu de perdition pour tout Copeau qui se respecte.

Une petite brève, presque tirée au hasard - mais tout à fait, faut pas déconner - que le patron me pardonne :

Avec le capitalisme, au moins, y a des riches et des pauvres. Avec le communisme, y a que des pauvres.

A lire ici

Carte des camarades

Voici une carte interactive sur laquelle vous pouvez, si vous le souhaitez, vous positionner :

Free Guestmap from Bravenet.com

< 1 2 3 4 >

1185 lectures