L'Etat et votre liberté

Charmants

j'aime ces charmants commentaires ; ils me donnent envie de suggérer à mes détracteurs qu'ils sont libre d'aller se faire foutre sur l'ensemble de la blogosphère, et que si leur cornée se fatigue en parcourant mon blog, ils peuvent - mieux, ils doivent ! - tout à fait s'en passer.

Pour être tout à fait honnête, je reconnais volontiers que ma réflexion ne fait pas toujours, et ce n'est rien de le dire, montre d'une profondeur extraordinaire ; j'ai tendance à être plus tâcheron que philosophe, et souvent je n'apporte rien à ce qui a déjà été écrit ou dit par ailleurs. Pour autant, si mes propos intéressent, ne serait-ce qu'une seule personne, alors je n'aurai pas fait cela pour rien.

Quant aux menaces proférées par des admirateurs des grands bouchers du XXe siècle, ceux qui font passer les nazis pour de modestes humanistes provinciaux, laissez-moi rigoler.

736 lectures