Internet 2.0

Alain Lefebvre vient de sortir un livre intitulé Les réseaux sociaux, Pivot de l'Internet 2. Qu'est-ce que l'internet 2.0 ?

(Ce terme) désigne commodément le renouvellement des espoirs, usages et services Internet après la bulle financière de l’an 2000 (avant, c’est l’Internet 1.0). Dans l’Internet 2.0, les consommateurs deviennent aussi, peu à peu, des producteurs. Ainsi serait réalisé le rêve des pionniers du Net. Dans les paradigmes de l’Internet 2.0, on trouve notamment le partage et la collaboration.

Pierre Bilger s'en fait l'écho, en citant longuement un passage de l'ouvrage. Je mentionnerai pour ma part les travaux, déjà anciens, de Pierre Levy, et tout particulièrement sa World philosophie (2000).

Dans l'un comme l'autre de ces deux ouvrages, les auteurs démontrent à l'envie quels sont les changements décisifs que sont en train d’introduire dans le monde de l’Internet les nouveaux « logiciels sociaux », basés sur des processus collaboratifs, décentralisés, géométriques et souples. Voici quel est l'avenir du net, voici quel est à vrai dire le présent du net pour les plus en pointe d'entre-nous, voici pourquoi les wikis ont plus d'avenir que les CMS, etc.

Une lecture pénétrante, donc, au même titre que les précédents ouvrages de Lefebvre. Il a son blog, à voir ici.

Opera

Evidemment j'ai conscience de la médiocrité de mon propos, mais je tenais tout de même à dire que je teste actuellement plusieurs choses : tout d'abord, un aggrégateur de flux RSS en ligne, et, si Google Reader est très prometteur pour qui dispose d'une adresse Gmail, il est encore un peu buggé, tandis que Netvibes, sorte de créateur de homepage dynamique, est remarquablement efficace à défaut d'être parfait ; ensuite, le navigateur Opera 8, qui, au final, est une bonne alternative à Firefox pour qui veut se diversifier un peu. En tout cas, comme il est supérieur - lui aussi - à ce biniou qu'est devenu à présent Internet Explorer !

Ce blog est parfaitement lu par Opera, et c'est là que réside pour moi la meilleure nouvelle.

Sinon, Hashtable parle de l'amende de 80 millions d'euros dont France Telecom a écopé. Fichtre, il m'a devancé le va-nu-pied !

954 lectures