La subvention canadienne aux transports d'Ile-de-France

Une remarque en passant :

Que Bombardier soit protégé sur son propre marché ne change rien à l'affaire, car le raisonnement précédent vaut aussi vu d'outre-Atlantique. En permettant à Bombardier de vendre ses produits plus cher sur son marché intérieur, le gouvernement d'Ottawa oblige ses citoyens à supporter des coûts de transports plus élevés et finance par là même la capacité de Bombardier à proposer à un prix plus bas des moyens de transport en Ile-de-France : le gouvernement canadien fait donc subventionner par sa population des transports moins chers pour les Parisiens ! En appauvrissant ses citoyens, le Canada prive aussi d'autres entreprises, locales ou mondiales, de nouveaux débouchés : les gains des uns sont mangés par les pertes des autres, et les consommateurs, considérés globalement, obtiennent moins de services pour la même quantité de richesses. Le bilan du protectionnisme est toujours globalement négatif.

La reproduction

A propos du livre de Michel Turin :

Les Français n'aiment pas leur entreprise, la Bourse, l'argent (des autres), parce que les syndicats parlent toujours du « grand soir », que les politiques n'aident pas vraiment, que des abus ont lieu dans la communauté financière, avec sa large part d'énarques, parce que les enseignants sont hostiles et/ou peu compétents, les journalistes pas mieux, les prêtres pareil, les intellectuels itou, les structures non capitalistes florissantes, Colbert toujours là, les jacobins au mieux de leur forme et que tout ceci entre dans une « reproduction simple » à la Marx version Bourdieu. Vient le temps où il faut payer le prix de cette sarabande et l'addition est salée : peu de croissance mais des déficits, peu de PME mais des fonctionnaires, peu de fonds de pension mais des fortunes qui vont à l'étranger.

(Jean-Paul Betbèze)

Consommation ou production ?

Comme l'écrit Jean-Louis :

La stimulation de la consommation, en aiguisant les appétits et en attisant les convoitises et les insatisfactions, conduit les individus à entrer dans des relations conflictuelles. L'incitation à la production, en obligeant les individus à s'insérer dans une nécessaire division collective du travail, conduit les individus à entrer dans des relations de coopération qui les rendent objectivement solidaires.

38 lectures