Peut-on décemment excommunier l'un et béatifier l'autre ? N'y a-t-il pas une légère contradiction ?