A lire sur le blog du gauchiste repenti :

Voici comment la présentatrice du 13 heures de France 2, Béatrice Schoenberg, présentait tout à l’heure un reportage sur la fermeture d’une entreprise bretonne de marbrerie : « une fois encore, c’est la mondialisation qui est en cause » ! Pourquoi, lorsque la même journaliste évoque les ventes d’Airbus, de Renault, de LVMH ou de la viticulture française à l’étranger, ne dit-elle pas de la même façon : « une fois encore, c’est la mondialisation qui explique ces succès »?

Comment les français ne seraient-ils pas effrayés par le monde dans lequel ils vivent puisque chaque fois que l’on évoque la mondialisation dans les médias, c’est pour lui imputer toutes les difficultés du pays ? Celle-ci est devenue un véritable bouc émissaire, notre souffre-douleur, le responsable de tous nos maux. Fermons nos frontières, replions-nous sur nous-mêmes, fuyons le reste du monde et tout ira mieux ! Tel est le message subliminal de nos journalistes, imbibés qu’ils sont de tout ce climat antilibéral qui préfère imputer au reste du monde nos problèmes plutôt que de se pencher sur nos propres responsabilités.

Pendant ce temps, l’Allemagne bat tous les records d’excédents commerciaux et devient le premier exportateur mondial. Comme ne dirait pas Mme Schoenberg, c’est la mondialisation qui lui permet cette incroyable performance !