Jacques de Guénin vient de publier un opuscule intitulé Logique du libéralisme, édité par l'Institut Charles Coquelin. C'est un texte introductif à la pensée libérale classique, fortement inspiré par les écrits de Frédéric Bastiat, ce qui n'est pas étonnant lorsqu'on sait que Jacques est le président des cercles consacrés au génie landais. Un bon moyen de débuter en libéralisme, même si je regrette les nombreux raccourcis pris par l'auteur. Son chapitre consacré à la religion judéo-chrétienne est particulièrement faible. Considérer que cette religion constitue un fondement incontestable à l'individualisme, ce qui se défend, et se cantonner à cela, sans citer le Syllabus, l'Eglise et son socialisme larvé, et plus profondément la haine viscérale que de nombreux catholiques portent au libéralisme (des lecteurs de Témoignage chrétien à ceux du Pèlerin magazine), c'est pour le coup vraiment trop court. Il y a pourtant de bonnes choses dans ce livre, et notamment la troisième partie, consacrée à l'économie.

Mais on n'aborde pas par-dessus la jambe les sujets de société et l'éthique libérale. Dans un genre proche, quoique plus philosophique, je préfère - et de très loin - Alain Laurent, tiens.