Alors qu'Angela Merkel et George Bush s'opposent fermement aux exactions commises par les forces russes dans le Caucase du Nord, et aux restrictions sans cesse croissantes aux libertés publiques en Russie, Jacques Chirac décore Valdimir Poutine de la Légion d'honneur. Il a reçu la Grand-Croix, s'il vous plaît, ce qui est la preuve manifeste de son humanisme notoire. Le tout, bien évidemment, au service de sociétés pétrolières ou gazières empreintes de la plus parfaite bonne foi. Voilà qui force le respect.