J'avais en préparation un petit billet, mais je préfère dans l'immédiat vous renvoyer à celui de Guy. Il est d'un grand intérêt de lire notamment ceci :

Quatrième fait : pourquoi diable Israël, minuscule enclave à l’échelle du monde arabe et plus encore du monde musulman, cristallise, depuis soixante ans, toutes les haines des mondes arabes et musulmans ? N’y a-t-il pas disproportion ? Hassan II, roi du Maroc, expliquait avec ironie que l’antisionisme était l’aphrodisiaque du monde arabe. Israël détourne les Arabes de leurs difficultés économiques et de leurs propres tyrans. Israël est, dans le monde arabe, le seul motif autorisé de manifestations publiques, le seul lien social parfois entre sectes et ethnies dans des nations arabes fragmentées : À bas Israël fait l’union. Sans la diabolisation d’Israël, comment les gouvernements arabes justifieraient-ils la tyrannie qu’ils exercent sur leur propre peuple et leur appauvrissement ?