J'ignore pourquoi, mais un billet publié par Voyageur Libre, avec lequel je ne suis pas toujours d'accord loin s'en faut, a aussitôt disparu du blog La Résistance. Je le trouve certes assez caricatural (surtout la fin), mais au final proche de ce que beaucoup pensent, dont je fais à présent partie. Je trouve la réaction israélienne dans son ensemble, et tout particulièrement sa pseudo-traque du hezbollah mais vraie terrorisme militaire, complètement délirante et démeusurée. Les Israéliens, dont le fanatisme n'a d'égal que celui des Palestiniens et de leurs alliés, sombrent de plus en plus dans le n'importe quoi. Lequel a déjà causé la mort de plus de 300 personnes à ce jour, dont, au bas mot, 80% de civils.

Je reproduis ici, et je sais que le procédé est très limite - je vais me faire engueler, une fois de plus - le texte de Voyageur Libre. Je vous passe toutefois la photo sordide, je préfère montrer en général les fesses de Laure Sainclair. (Bien évidemment, si je me trompe, toutes mes excuses aux membres du blog de la Résistance, patita et patata ; le billet sera donc dans ce cas disponible ici)

L’Etat d’Israël incarne à peu près tout ce que je déteste : le socialisme, le militarisme, la violence et l’arrogance étatiques, la corruption, le clientélisme …

Alors, quels rapports peut bien entretenir cet Etat voyou avec la nation divine qui nous est promise ? Aucun, sauf si cette dernière est une solution coloniale et arbitraire. Substituant les objectifs politiques à la fin spirituelle, l’Etat d’Israël est devenu le cancer du judaïsme, une véritable escroquerie. Cet Etat est un Blasphème à lui tout seul, une caricature de la nation divine. Loin d’être l’œuvre du Messie, c’est un Etat fondé sur la terreur et le pillage.

Regardez plutôt cet Etat monstrueux se moquer du droit international ; considérez le mépris qu’à ce sinistre Golem pour la Convention de Genève, concentré des droits naturels de l’homme, l’aboutissement de notre civilisation. La Convention de Genève interdit la destruction des biens indispensables à la population civile. Mais, cela n’empêche pas notre monstre de détruire les infrastructures nécessaires à la population libanaise. Cela va ramener les deux esclaves soldats ? Cela permet de combattre le Hezbollah ?

Par la punition définitive, la mort, il fait payer à la population civile les agissements du Hezbollah. « Dommages collatéraux » nous disent nos esclavagistes. Nos croisés de la démocratie occidentale ont gagné le combat des mots : Un militariste japonais doit être jugé pour ses « crimes de guerre » ; un militariste israélien pardonné pour ses « dommages collatéraux ».

L’Etat d’Israël, c’est la révolte quotidienne contre la Civilisation catholique. Si les maîtres des universités de Jagellon et de Salamanque revenaient parmi nous aujourd’hui, ils seraient submergés d’horreur par l’impitoyable brutalité étatique des fils de Sion et le déni de tous les principes auxquels ils croyaient et qu’ils développèrent patiemment à la lumière des Saintes Ecritures, guidés par l’Esprit Saint. L’Eglise à laquelle nous devons, sans le savoir, tout ce que nous considérons comme « positif » (et que nous critiquons à cause des principes qu’elles nous a donnés) constaterait avec désarroi la défection pour sa bannière, sur l’autel de concepts fumeux et d’un opportunisme dégoûtant !

Je ne parle pas des réactions politiques à l’agression sioniste ; Annan, Bush, Chirac, Sarkozy, tous des valets du Lobby ! Même leur république française, soi-disant soucieuse de son indépendance, a prouvé sa condition de valet du sionisme. « Israël a le droit de se défendre » disent-ils ; contre le peuple libanais ? Contre les chrétiens ? Les petites filles ? Les vieillards ? Est-ce ce petit enfant qui a enlevé les deux esclaves ?

Peu importe pour nos dirigeants qu’Israël détruise le Liban en voulant détruire le Hezbollah: le petit peuple qui a tant souffert est auréolé de la couronne immarcescible du Rescapé ; il est inattaquable. D’ailleurs, la politique de la république avec les Arabes a toujours été de caresser leurs cheveux en leur marchant sur les pieds ; car, il faut bien donner des gages aux Rottweiler, nos maîtres. D’habitude, quand on a un chien méchant, on le tient en laisse ; mais, dans le cas présent, c’est cet Etat-Rottweiler qui nous tient tous en laisse. C’est précisément ce qui attise le ressentiment du monde islamique à notre encontre : tant que nous soutiendrons l’entité sioniste, des terroristes seront prêts à frapper chez nous ; car, le monde islamique n’en veut pas ontologiquement à l’Occident, il lui en veut parce que nous sommes chez lui et que nous soutenons l’Etat hébreu et sa valise de crimes. Il nous en veut parce que, comme les sécessionnistes pacifiques des Etats du Sud, il dit : « All we want is to be left alone » alors que, nous, nous sommes passés, avec toute la servilité qui nous caractérise depuis des lustres, sous le contrôle du Reich atlantico-sioniste, le Nouvel Ordre Mondial qui entend décomposer les mondes traditionnels par la guerre, afin d’ériger sur les décombres d’une planète épuisée, leur dictature mondiale répressive.

A force de préférer le noble pas du chameau au TGV du Progrès Démocratique, l’Islam s’est donc aliéné la Conjuration mondiale ; alors, cette dernière essaie d’attraper l’Islam au lasso, comme un cow-boy les veaux égarés. Le frêle esquif islamique a beau jeté l’ancre sur sa terre, s’y accrocher avec courage et honneur, la tempête démocratique le conduit à la dérive ; et la pieuvre n’a plus qu’à l’étouffer à l’aide de ses tentacules.

L’Europe préférait le roulement d’une calèche ; alors, afin de lui imposer une marche forcée vers le Progrès, les conjurés, ces termites envieuses, ont favorisé par tous les moyens monstrueux à leur disposition (particulièrement l’action étatique et la guerre) la destruction, planche par planche, de la civilisation européenne charpentée par le Christianisme. La perpétuelle croisade anti-européenne de ces termites conjurées ont totalement déculturé et épuisé les terres et les peuples européens. En s’attaquant au monde islamique, le Nouvel Ordre mondial s’en prend à l’un des derniers mondes enracinés, aux derniers peuples qui ont un esprit et une tradition chevillés au cœur. Après sa chute, il y aura moins d’obstacle à leur Gouvernement Mondial.

C’est pourquoi je souhaite la défaite du Reich atlantico-sioniste.

Il y a enfin bien évidemment ce billet de Melodius, et les commentaires associés, qui, comme toujours avec ces protagonistes et ce sujet, sombrent rapidement dans l'invective ordurière.