Suite à cet article, Henri fait le commentaire suivant :

Ce faisant, le texte de Lemennicier fait clairement apparaître la faute tactique commise par Villepin. Lorsque l'on veut faire une réforme, il faut la jouer de telle manière qu'elle profite en priorité à un relativement petit nombre de gens, faciles à identifier et à organiser, alors que les coûts en retombent sur le plus grand nombre. Ce qui n'est pas le cas du CPE qui dresse directement deux populations l'une contre l'autre, et dont les avantages seront relativement lents et longs à se manifester, alors que les coûts sont immédiatement identifiables par ceux qui en seront les victimes.

Lire la suite ici