Suite à sa dernière action, destinée à fêter à sa manière les dix à l'Elysée de Chirac, l'association bien connue Liberté Chérie, a été victime d'un acharnement policier diligenté par le pouvoir. Non content d'avoir déjà, dans le passé, saisi des tracts de l'association, qui les distribuait des plus pacifiquement, et d'avoir tenté de la faire crouler sous le poids des contraventions, le pouvoir s'en est pris directement et physiquement à ces membres cette fois-ci.

La police, le 8 mai dernier, a reçu la consigne d'arrêter toute personne portant le T-shirt de l'association. Ce qu'elle a fait avec zèle, je puis en témoigner. Heureusement pour nos amis, un journaliste de VSD traînait dans le coin, et a obtenu les informations suivantes :