Aol Info France

Mercredi 24 mai 2017

Paris ( Reuters ) : le Président de la République Jacques Lama a décidé conjointement avec son numéro deux du gouvernement, le ministre de l'Emploi Bruno Gocho, de créer un comité de lutte contre le libéralisme : " le libéralisme est un mal absolu qu'il est urgent d'éradiquer, il pervertit nos propres enfants, qui risqueraient alors de sombrer dans un nationalisme exacerbé " dixit Bruno Gocho, défendant ainsi le point de vue de Henri Courtevue, Président de la puissante organisation Attac.

Il va de soi que l'opposition ( centre-droit ) s'oppose à ce projet, mais pour des raisons différentes de celles auxquelles on pense : partisane d'un espèce de catholicisme social, elle lui reproche de ne pas aller assez loin. Quoi qu'il en soit, si le projet de loi passe et se voit approuver par la majorité des députés de l'Assemblée Nationale, le forum libéraux.org et les associations libérales Liberté Chérie et Contribuables Associés, de mouvance fasciste ont du souci à se faire. Sabine Herold, par ailleurs directrice générale de la société Axa et porte-parole de Liberté Chérie, organise une manifestation contre ce projet de loi.

Si le projet de loi est contesté et a peu de chances d'aboutir en raison de l'opposition du Conseil constitutionnel ( saisi par le Président du Sénat récemment ), il va de soi qu'il remet en jeu une critique du libéralisme qui devient de plus en plus virulente auprès des milieux populaires. Le projet de loi prévoit notamment d'interdire toute association, toute fondation, tout institut qui défendrait les idées libérales. Il prévoit en outre de faire arrêter toute personne ou groupes de personnes qui défendrait les idées libérales aussi bien dans la rue ( en distribuant des tracts ) que dans des locaux ( suppression des comités libéraux ). Ces personnes s'exposeraient alors à des sanctions sévères, risquant alors 8 ans d'emprisonnement et 200 000 euros d'amende. Ces personnes seraient alors prises en charge par l'Etat qui les conduirait dans des centres d'internement spécialisés.

(from Freeman)