J'ai la joie et l'honneur de vous faire part de la naissance du Crocell Café, tenu par un patron un peu acariâtre, mais au style plus famboyant encore que Zek.

Cet établissement deviendra probablement un lieu de perdition pour tout Copeau qui se respecte.

Une petite brève, presque tirée au hasard - mais tout à fait, faut pas déconner - que le patron me pardonne :

Avec le capitalisme, au moins, y a des riches et des pauvres. Avec le communisme, y a que des pauvres.

A lire ici