Moby - Lift me up to libertarian sky

Il n'y a pas que Clint qui est libertarien. Il y a Moby aussi.

A lire ici

Asked about the drug issue by the Colorado Springs Gazette, July 27, Moby replied:

"I'm sort of a libertarian. People should be able to do what they want. I ultimately defer the wisdom to an adult to make their own choices. If someone wants to do drugs, I think it's their own business and not the business of the state."

(Source: 10 minutes with Moby, Colorado Springs Gazette, July 27, 2001, page GO13)

Million dollar baby

Je me devais de parler de ce film, cela va de soi. Toutefois, je ne savais que dire de plus que ce que les autres ont dit. Bien sûr, je puis vous parler de Clint, peut-être le cinéaste - acteur libertarien le plus connu au monde. Mais cela, vous le savez déjà pour la plupart. J'ai bien apprécié le film, même si j'ai préféré Sur la route de Madison et Impitoyable. Sans compter bien sûr les films dans lesquels il a joué, lui qui restera toujours à mes yeux l'Homme sans nom de Pour une poignée de dollars et de Pour quelques dollars de plus.

Alors, fainéantise aidant, je préfère vous renvoyer au blog de Pierrot, mon ami libertaire et fin cinéphile, qui écrit notamment ceci :

J’ai toujours pensé qu’il fallait essayer de voir dans les films ce qui s’accorde le plus à nos exubérantes lubies. Ainsi, j’aime à voir dans Eastwood non le républicain qu’il semble être (je dis « semble » car il s’est toujours montré irréprochable quant à la défense des minorités , des femmes) mais comme une espèce d’anar individualiste. Oh certes, ce n’est pas Ravachol (ni même Carpenter, bien moins ambigu du point de vue politique!) mais il y a toujours chez lui ce sentiment que la liberté prime avant tout, même celle de débrancher une personne condamnée qui le demande (et merde pour les cul-bénits !). Alors OK !

Lire ici (vous pouvez poster vos commentaires, puisqu'il les attend)

515 lectures