Un petit billet très rapide pour votre inviter à lire cette brève parue sur alternatives économiques, au sujet du livre de Philippe Simonnot dont nous parlons depuis quelques jours.

Intéressante critique. Je cite quelques mots-clés, présents ici comme chez tous les tenants du prêt-à-penser : "courant ultralibéral", "choux gras", "propagandistes", sans parler "des gens qui meurent du SIDA" (quel rapport avec le livre ). Ne manque à l'appel que l'odieux capitaliste le poignard entre les dents ; Daniel a bien peu d'imagination.

Merde, y'a comme un problème : on dirait que le chroniqueur a lu le livre si attentivement qu'il a transformé son sous-titre, en, je cite, "Economie du droit du travail". Pour des donneurs de leçons de première, voici qui ne fait pas très sérieux. Ils ont du confondre avec le dernier bouquin d'André Gorz, c'est humain, que voulez-vous.

Remarquez, comme le dit le chapeau de la brève :

Il n’est pas nécessaire d’arriver au terme de ce livre pour en comprendre le message

OK - mais il serait bon tout de même d'arriver au moins au terme de la couverture, ça t'éviterait d'écrire des conneries.