Le prix Nobel d'économie vient (comme toujours) d'être attribué à deux ultra-libéraux assoiffés d'argent et sans coeur, Kydland et Prescott. Ce sont les copains de Robert Lucas, autre néofasciste libéral nobélisé.

Décidément, il n'y a pas beaucoup d'exceptions à cette dictature des libéraux sur le Nobel prize. Il n'y a, ces dernières années, que Sen à sortir du lot et à tenir un discours progressiste. Encore qu'il y aura toujours un Chitah pour vous dire qu'en fait c'est un pédé d'ultralibéral lui aussi.

D'ailleurs, chaque pays devrait avoir son quota de prix Nobel, on voit pas pourquoi c'est toujours les mêmes qui sont récompensés. C'est pas juste.

D'autre part, la Comission Thélot vient de sortir son rapport sur l'école. Malgré des avancées, les propositions qui découlent de cette commission sont pour certaines sauvagement antisociales, et ça c'est pas cool. Il faut quand même avoir le courage de rappeler que le collège unique reste la meilleure manière de garantir l'égalité des élèves. Et ce n'est pas le fascisme ultralibéral qui doit prendre le pas sur celui-ci.

Enfin, Liberté Chérie, l'association de droite, vient de sortir une bibliothèque en ligne. Je n'y trouve pas le bouquin qui m'a le plus frappé, Du Pouvoir de Bertrand de Jouvenel. C'est bien dommage.