A lire sur le blog d'Eolas, les arguments en faveur du plaider coupable, qui aura l'auguste avantage d'offrir la possibilité de se passer d'audiences parfois inutiles.

Je crains tout spécialement les pressions policières. Ceci dit, Eolas a raison de souligner qu'elles existent déjà, aujourd'hui.