J'habite à Lyon, ville dont Gérard Collomb est le maire socialiste.

Et c'est un bon maire.

Il estime qu'il y a trop de pauvres en centre-ville, sur la presqu'île pour ceux qui connaissent, et qu'il faut donc les virer.

C'est ce qu'il vient de faire.

Il vient de réaliser une opération financière de 87 millions d'euros, en vendant une dizaine d'immeubles à un groupe immobilier américain.

Bien sûr, les 250 locataires actuels auraient pu, si les logements avaient été vendus appartement par appartement, accéder à la propriété. Mais la propriété pour des pauvres, c'est un peu comme de la confiture pour des cochons.

Ils vont donc se faire virer, et le groupe américain, qui a acheté à un prix défiant toute concurrence, fera une belle opération en vendant, lui, appartement par appartement.

Et les pauvres n'ont qu'à aller en banlieue.

Ca sert à ça, la banlieue.