Le célèbre champion d'échec Bobby Fischer est acutellement détenu par les autorités japonaises, qui menacent de l'extrader aux USA. Son crime ? il a violé les sanctions internationales opposées à la Yougoslavie, en allant faire là-bas une partie d'échec en 1992.

Je l'ignorais, mais Fischer n'est en réalité qu'un néo-nazi qui prône ouvertement des thèses antisémites. Comme le dit Catallarchy, c'est quelqu'un qui

"enjoyed humiliating his chess opponents, and admired Hitler for “imposing his will on the world”. A man who openly cheered the 9-11 attacks, claiming the US should be “wiped out”.

Cependant, et même si le personnage ne m'éprouve aucune sympathie, il me semble étrange de considérer que le fait de participer à une partie d'échec serait un délit, voire un crime. Ce n'est pas à l'Etat de dicter à un individu privé s'il doit ou ne doit pas voyager. Il ne peut que lui faire des recommandations, notamment pour sa propre sécurité.

Qu'on le poursuive pour ses paroles et ses écrits, mais pas pour ce prétexte fallacieux.